Pépiniériste : en quoi consiste le métier ?

Pépiniériste

Publié le : 26 mai 20236 mins de lecture

Produire des plantes en toutes saisons et veiller à leur entretien ainsi qu’à leur bien-être, c’est là l’essence même de l’activité exercée par un pépiniériste. Des arbres fruitiers aux arbustes ornementaux, en passant par les fleurs, toutes sortes de végétaux sont susceptibles de passer entre ses mains expertes. Afin de mener à bien sa mission, le pépiniériste doit posséder un certain nombre de compétences techniques. Pour les acquérir, il est indispensable de suivre une formation spécifique.

Quelles sont les spécificités du métier de pépiniériste ?

Entamer une reconversion pépiniériste via un cursus classique ou en s’inscrivant sur une plateforme de formation en ligne telle que youschool.fr, c’est se préparer à exercer un métier qui exige rigueur et polyvalence. Tout à la fois jardinier et agriculteur, mais aussi botaniste et vendeur, un agent pépiniériste se doit de posséder plusieurs cordes à son arc. L’essentiel de son activité consiste à surveiller la bonne croissance des végétaux, tout en s’assurant au quotidien qu’ils sont en bonne santé. Il s’agit de garantir leur développement dans les meilleures conditions afin de pouvoir les commercialiser. Cela exige de procéder aux travaux les plus divers, parmi lesquels le taillage, l’arrosage, l’application de traitements spécifiques, etc. Dans cette optique, l’agent pépiniériste se doit de disposer d’un solide bagage culturel dans le domaine de la biologie et de la botanique. Il est également impératif de posséder des connaissances approfondies pour tout ce qui relève de la nature des sols, de la composition des engrais, etc. La manipulation de différents engins agricoles entre aussi dans le domaine de compétence du pépiniériste. Amené à jouer un rôle de commercial, ce dernier doit aussi maîtriser les techniques de vente et avoir un bon sens du relationnel lorsqu’il interagit avec les clients. Dans le cadre de son métier, un agent pépiniériste peut travailler de façon indépendante ou en équipe, au sein d’une structure spécialisée ou en plein air (forêt, champ, etc.).

Pépiniériste : quelles sont les missions qui lui incombent ?

Chargé de s’occuper des plantes qui lui sont confiées tout au long de l’année, le pépiniériste est amené à remplir des missions aussi diverses que variées. Parmi les tâches dévolues à ses soins, citons :

  • la préparation des sols (désherbage, utilisation de compost, etc.) et la mise en place des différents plants ;
  • le prélèvement de boutures sur une plante mère, telle la souche d’un arbre ;
  • le repiquage de ces dernières dans la terre ou dans des pots ;
  • l’entretien des végétaux (arrosage régulier, taillage, apport d’engrais, etc.) ;
  • tout ce qui relève de la vente des plantes : préparation des commandes, conseils aux clients, etc.

Notez que l’activité d’un agent pépiniériste varie en fonction des saisons. Le printemps sera ainsi dédié à la mise en culture des plants. L’été sera pour l’essentiel consacré au contrôle de leur développement : arrosage, prévention des maladies, etc. Durant la saison automnale, vient le temps de la commercialisation. Si la nature est au repos l’hiver, ce n’est pas le cas de l’agent pépiniériste. Ce denier doit notamment effectuer diverses tâches d’entretien. C’est aussi le bon moment pour entreprendre des opérations de maintenance et effectuer des inventaires.

Quelles compétences doit posséder un pépiniériste et comment les acquérir ?

S’il est un métier qui requiert un haut degré de technicité, c’est bien celui d’agent pépiniériste. Si vous envisagez de vous reconvertir dans la profession, vous devez impérativement disposer des qualités qui suivent :

  • Connaître parfaitement les caractéristiques des plantes ainsi que des sols : un tel savoir s’avère essentiel pour déterminer quelles actions doivent être entreprises. Des compétences d’ordre technique, liées par exemple au maniement des outils, sont également requises.
  • Faire preuve de minutie : manipuler des plantes demande d’être précautionneux et délicat dans ses gestes.
  • Aimer travailler en extérieur : un pépiniériste est amené à passer beaucoup d’heures dehors, en toute saison et par tous les temps. Des conditions de travail rudes, assorties de gestes potentiellement fatigants, exigent de posséder une bonne condition physique.
  • Avoir une fibre écologique : un bon pépiniériste se doit de respecter la terre et les rythmes naturels. À l’écoute de l’environnement, il sait repérer un sol qui manque d’eau, des végétaux malades, etc.

Si vous possédez des dons innés en matière de jardinage, devenir pépiniériste nécessite cependant de disposer de compétences particulières qui ne peuvent être acquises qu’en suivant un apprentissage spécifique. Si vous désirez éviter les contraintes liées aux cours en présentiel, vous pouvez opter pour une formation en ligne afin de préparer un CAP ou un bac pro en productions horticoles.

Plan du site